Étymologie du patronyme Pasteur

Extrait du Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française

PASTEUR [past(∞)R] n. m.

REM. à la différence de pastour et de pastoureau, pasteur n’a pas de forme féminine; on emploie bergère.

1. Vx ou poét. Celui qui garde, fait paître le bétail. ==> Berger, gardien, pastour, pâtre (=> 1. Flageolet, cit. 1; garder, cit. 19; gardien, cit. 1). Houlette de pasteur (=> Emblème, cit. 1). Le pasteur et son troupeau*. Un jeune pasteur. ==> Pastoureau. Qui se rapporte à la vie des pasteurs. ==> Bucolique, pastoral.Le pasteur de Mantoue : Virgile (=> Bétail, cit. 2, La Fontaine). Le pasteur phrygien : Pâris.

2. Mod. Didact. Personne qui vit surtout de l’élevage (=> Nomadisme, cit. 1). Peuple, civilisation de pasteurs. Pasteurs d’Afrique, d’Asie centrale.Adj. Peuples pasteurs.

3. (1678). Par métaphore. PASTEUR DE… ==> Chef, conducteur. «Pasteurs des gens» (=> Diligent, cit. 2, La Fontaine). Pasteur des peuples (=> Fondateur, cit. 1). – Un pasteur des âmes.
(1534). Loc. Le bon pasteur : le pasteur qui, dans l’Évangile, retrouve et sauve la brebis perdue (Saint Jean, X, 11); le Christ (=> Égarer, cit. 24).
Littér. Celui qui dirige spirituellement un certain nombre de personnes; chef spirituel. Le pasteur et ses ouailles* (=> Houlette, cit. 3).

4. (XIIIe; pastur, v. 1190). Vx. Ministre du culte chrétien. ==> Ecclésiastique, prêtre (=> Dévot, cit. 10; dixième, cit. 2).
(1541). Mod. Ministre protestant. Le pasteur et ses paroissiens. Charge de pasteur. ==> Pastorat. Le pasteur Brontë (=> Intransigeant, cit. 2). ==> Révérend. La femme du pasteur. ==> Pastoresse.Pasteur protestant. «Je suis un enfant qui s’amuse doublé d’un pasteur protestant qui l’ennuie.» (Gide).

DÉR. (Des formes anc.) V. Pastour, pastoureau.

© Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française

 

Laisser un commentaire