Aquarelles de Paul Émile Pasteur

A l’occasion de la grande rencontre familiale des descendants de Paul Émile Pasteur en août 2004, un album des aquarelles de Paul Émile Pasteur a été publié.

livre-aquarelles-pepLes aquarelles reproduites dans cet album ont été réalisées de 1919 à 1925 en Nouvelle-Calédonie par Paul Émile Pasteur, artisan missionnaire suisse envoyé par la Société des Missions évangéliques de Paris pour diriger la mission protestante de Do Neva, dans la commune de Houaïlou, pendant l’absence de Maurice Leenhardt, puis la station missionnaire de Rô, à Maré.

Sur les 82 aquarelles peintes par Paul Émile Pasteur entre 1919 et 1925, seules 20 aquarelles originales ont été retrouvées à ce jour. Néanmoins, à son retour en Suisse, pour animer ses conférences à l’aide de « projections lumineuses », Paul Émile Pasteur avait fait reproduire en noir et blanc sur des plaques de verre 34 de ses aquarelles, dont les clichés ont été retrouvés dans les archives familiales. Il manque dans cet ouvrage 18 aquarelles qui ont été perdues, données ou détruites au fil des années. Les 64 aquarelles restantes constituent néanmoins un témoignage iconographique précieux sur la Nouvelle-Calédonie des années 20, et particulièrement sur les anciennes missions de Do Neva et de Rô, et sur de nombreux villages de Maré et de la Grande Terre. Peintes avec une grande précision et un souci constant du détail, elles permettent de reconstituer le plan des lieux et de visualiser des bâtiments aujourd’hui disparus ou en ruines. C’est grâce notamment à certaines de ces aquarelles que l’ancienne école en pierre de Do Neva, dont Paul Émile Pasteur supervisa la construction entre 1919 et 1924, a pu être entièrement restaurée en 2003, en préservant son architecture originale.

Paul Émile Pasteur a également peint une dizaine d’aquarelles représentant des fleurs de Maré, qui furent reproduites en cartes postales et vendues au profit de L’Œuvre de Maré, un projet de village pour lépreux, dont les souffrances physiques et la misère sociale l’avaient vivement ému.

Les légendes des aquarelles proviennent de deux sources : un cahier manuscrit sur lequel Paul Émile Pasteur avait commenté certaines de ses aquarelles et le texte dactylographié des « projections lumineuses » qui illustraient ses conférences. Une courte biographie de Paul Émile Pasteur complète ce magnifique ouvrage de 128 pages en couleur.

Laisser un commentaire